Header

Grève du vendredi 13 mai : la SNCF doit revoir sa copie !

11 mai 2016 | Posté par Alexis dans Actions en cours | Actualités

Dernières infos en fin d’article.

Les conséquences de la grève des aiguilleurs, qui touchait principalement les derniers trains Paris – Amiens et Paris – Amiens ainsi que la ligne Creil <> Pontoise depuis le 2 mai, vont atteindre leur paroxysme ce vendredi 13 !
En effet, à partir de 17h50, la grève des aiguilleurs de Creil va imposer de nombreux détournements et suppressions totales ou partielles de trains.
Ainsi, à titres d’exemples :
– Aucun train desservant les gares de Clermont et Saint-Just ne partira de Paris entre 17h34 et 20h01
– Les trains qui desservent normalement Pont-Ste-Maxence entre 17h43 et 19h34 emprunteront un autre itinéraire
– Aucun départ pour Creil ne sera possible entre 17h58 et 19h34
– Un seul TER pour Orry et Chantilly est prévu entre 17h43 et 20h04, à 18h34.

Les plans de transport, que nous espérons provisoires, sont disponible à cette adresse : http://www.ter.sncf.com/picardie/horaires/info-trafic-greve-sncf-ter

Ces plans de transport ne sont pas acceptables en l’état !
Si une grève des aiguilleurs en période de pointe peut avoir des conséquences inévitable sur le trafic ferroviaire, cela ne doit pas dispenser la SNCF de minimiser autant que possible les effets des perturbations en ajoutants des arrêts supplémentaires sur les trains qui circulent et en mettant en place des cars de substitution quand le nombre d’usagers concernés s’y prête.

LUTECE a réagi immédiatement en formulant des propositions concrètes d’aménagements des plans de transport (courrier envoyé aux directions SNCF TER Picardie, Intercités Nord/Est et au Conseil régional) :

Bonsoir Monsieur Normant,

Nous venons de prendre connaissance des « plans de transports adaptés » qui seront appliqués vendredi 13 mai. Cela nous amène naturellement à vous poser plusieurs questions.

Tout d’abord, devant l’ampleur que prend le mouvement social (qui ne concernait au début que les derniers trains de chaque axe du Y), nous vous demandons quelques explications sur les causes de ces perturbations. Comment est-il possible qu’un mouvement aussi local, à priori lié à un projet lancé depuis des années par RFF, puisse prendre de telles proportions sur une aussi longue durée ?

Ensuite, en tant qu’association d’usagers, nous avons vocation à être force de proposition en cas de situations perturbées afin de trouver des compromis de desserte de nature à minimiser les conséquences des perturbations. Néanmoins, il serait très appréciable que les versions 1 des PTA ne soient pas quasi-systématiquement dénuées de toute prise d’initiative concernant des solutions alternatives. Il n’est pas normal que nous soyons obligés d’intervenir à chaque application de PTA pour combler des trous de desserte phénoménaux, qui sautent aux yeux et qui ne semblent pas anticipés. Nous ne nions pas que votre position est délicate, néanmoins celle des usagers l’est au moins tout autant depuis ces dernières semaines. Cette remarque s’adresse également à Intercités bien entendu !

Concernant les PTA de vendredi, voici ce que nous vous proposons (nous avons cependant bien noté les deux arrêts supplémentaires sur 848577 et vous en remercions) :

  • Deux arrêts supplémentaires au 847829 (18h49) en gares de Le Meux & de Jaux.
  • Un arrêt supplémentaire à Pont Ste Maxence sur le 2323 (19h19) (à moins que celui-ci soit détourné, ce qui ne semble pas être le cas puisque son horaire à Compiègne n’est pas modifié)
  • Deux arrêts supplémentaires à Orry & Chantilly sur 12331 (19h34) (avec une vigilance sur sa composition qu’il serait bon, dans tous les cas, de ne pas laisser en Corail puisqu’il s’agira du premier train pour Creil depuis 17h58)
  • Deux arrêts supplémentaires sur 847931 (20h34) à Rieux & Longueil afin de permettre des solutions décentes de transport aux usagers de ces deux gares de moyenne importance (qui n’auront pas eu de train depuis 17h43).
  • Des arrêts supplémentaires sur 847932 afin de remplacer le dernier semi-omnibus Compiègne – Paris (847832), ou à défaut une prise en charge par autocars.
  • Deux arrêts supplémentaires à Clermont & St-Just sur le 2035 (19h31) afin de réduire de 30mn le trou d’offre vers ces gares (qui est de 2h30 en l’état !). Il sera bien sûr nécessaire d’utiliser un matériel très capacitaire jusqu’à Amiens pour pouvoir effectuer ces arrêts.

En complément de ces modifications de dessertes ferroviaires, il est nécessaire de mettre en place des autocars au départ de :

  • Creil vers Villers St Paul, Rieux et Pont en correspondance avec le 12331 (19h34)
  • Pont vers Chevrières, Longueil Ste Marie, Le Meux, Jaux et Compiègne en correspondance avec le 12331
  • Le Meux vers Longueil Ste Marie, Chevrières et Pont en correspondance avec 847829 (18h49).

Pensez également à faire apparaître le 847925 (17h34), qui permet une correspondance vers Amiens, sur la fiche 22.

De plus, même si nous avons conscience de la complexité de l’opération (contrairement à ce qui vient d’être énoncé ci dessus), pensez-vous envisageable de faire circuler un train supplémentaire Paris – Chantilly vers 19h ?

 Nous insistons particulièrement pour que les modifications que vous apporterez aux PTA fassent l’objet d’une mise à jour de ces derniers et non de simples SMS TFT envoyés le soir même.

Nous vous remercions d’avance de la prise en compte de nos remarques.
Bien cordialement et dans l’attente de réponses favorables de votre part,

A. Cosma
Association LUTECE
contact@asso-lutece.org

 MàJ 12/05 à 19h45 :
Quelques arrêts ont pu être ajoutés sur certains trains (les plans de transport ont été mis à jour sur le site TER).
De plus, les arrêts supplémentaires à Le Meux et Jaux sont à l’étude sur le TER 847829 (18h49 Paris – Compiègne).
Malheureusement, la plupart des arrêts demandés sur les Intercités ont été refusés en raison du risque de surcharge importante qui pourrait empêcher le départ des trains. La SNCF n’a pas trouvé de solution pour utiliser du matériel de plus forte capacité sur ces derniers, soit parce que le conducteur prévu n’est pas habilité à conduire le matériel V2N (nous reprochons justement à la SNCF depuis des années le manque de polyvalence des conducteurs qui réduit la souplesse d’exploitation !!!), soit parce que le matériel de forte capacité n’est pas disponible en quantité suffisante pour remplacer les trains Corail.
La mise en place d’autocars a été étudiée par la SNCF, mais les autocaristes n’ont, dans la plupart des cas, pas répondu positivement en raison du grand nombre de cars déjà prévu pour les travaux du week-end.

Attention : des perturbations (qui s’ajouteront donc au plans de transport travaux très « légers » de ce week-end) sont également prévues les 14 et 15 mai !

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Une réponse



Répondre à Karima Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *