Header

A chaud : inquiétudes après une semaine chaotique

8 février 2016 | Posté par Lutece dans Actualités

Message du 07/02/2016 à destination de D. Normant, Directeur industriel et commercial TER Picardie, envoyé en copie à la Direction des Transports du Conseil Régional.

Bonjour M. Normant,

Je vais tenter de rester factuel sur cette semaine…

– Samedi 30, la panne d’un train provoque des retards de plus d’une heure sur Amiens – Compiègne, alors que de nombreux usagers utilisaient cette ligne pour éviter de devoir prendre les autocars entre Breteuil et Creil.
Faut-il s’en étonner puisque selon plusieurs témoignages vérifiés par nos constats, de nombreux AGC, pourtant récents, circulent avec des moteurs thermiques HS ? C’était encore le cas jeudi matin sur cette même ligne. Qu’est-ce qui explique les difficultés rencontrées avec ce matériel ?

– Dimanche 31, câble endommagé lors des travaux PMR : des retards supérieurs à 1h sur de nombreux trains Amiens – Paris. Vous n’y êtes pour rien, mais cela n’empêche pas d’utiliser le CATI de Creil pour afficher de l’info conjoncturelle plutôt que de laisser bêtement le message concernant les travaux. L’absence d’annonces régulières n’est pas normale non plus.

– Jeudi 4, « grève » sur Creil – Beauvais. Je veux bien entendre que vous privilégiez les radiales, mais cela n’excuse en rien l’extrême pauvreté du PTA (que l’on devrait plutôt appeler « PTI » pour « Plan de Transport Inadapté » !) : rien entre 6h03 et 17h13 au départ de Beauvais, et dernier départ à 18h04. Dans l’autre sens, aucun autocar entre 7h55 et 16h56 !

– Jeudi 4 (bis) : l’IC 2323 heurte un crocodile (pièces métallique assurant la répétition des feux de signalisation en cabine de conduite) … Désolé d’être désagréable mais la prochaine fois ce sera quoi ? Une éclisse dans un coeur d’appareil de voie ?

– Vendredi 5 : La rame V2N du TER 847879 est mise à quai environ 10’ avant son horaire de départ théorique, et part avec +9’ après le dépannage du train, pour retomber en panne à Garges. La suite, vous la connaissez mieux que moi.
Il est difficile de reprocher aux opérationnels d’avoir laissé partir ce train tant les dysfonctionnements sur V2N sont devenus la norme (je ne parle pas seulement de ceux qui impactent les usagers) !
A ce propos, pourriez-vous me dire en quoi consiste exactement la révision engagée sur les V2N ? Suffira-telle à les rendre réellement plus fiables ? Combien de voitures sont concernées et surtout, quid des BB15000R qui commencent à prendre de l’âge et à montrer des signes de faiblesse plus qu’inquiétants ?

– Dimanche 7 : 847820 part de Compiègne avec +25’ suite attelage d’une locomotive, la BB15000 d’origine étant tombée en panne la veille… Mais pas de chance, forte odeur de brûlé et dégagement de fumée selon témoignages d’usagers et d’agentS de la locomotive qui venait d’être acheminée du Landy, nécessitant une demande de secours à Pont (donc suppressions, détournements et retards d’environ 25’). Mais visiblement le pire a été évité !
Concernant l’info, des annonces étaient certes diffusées à Creil (mais pas assez régulièrement) durant l’interruption, mais toujours aucun message conjoncturel sur le CATI.
Par ailleurs, le 847820, affiché +25’ à Chantilly, a disparu des écrans sans aucune annonce (ni automatique, ni humaine).

– Tous les autres jours : retards « normaux », suppressions, trains courts (notamment IC)… Du classique !

Voilà, j’arrête là pour ce soir et j’attends vos réponses.

Cordialement,
Alexis Cosma
Association LUTECE

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *