Header

Nouveau matériel en Picardie : Régiolis ou B84500

7 avril 2014 | Posté par Alexis dans Actualités

Vendredi 4 avril, le Conseil Régional de Picardie a convié des associations et collectifs d’usagers ainsi que des journalistes à une marche d’essai d’un nouveau train qui entrera en service commercial le 25 avril.

Régiolis
Quelles sont les particularités de ce matériel TER ?

D’un point de vue technique…

Ce nouveau matériel est un automoteur bimode, à l’instar des AGC B82500 qui circulent en Picardie depuis mars 2010, c’est à dire qu’il est capable de circuler aussi bien en mode électrique (alimenté depuis la caténaire) qu’en mode thermique grâce à ses six « powerpack » diesel, indispensables sur les lignes non-électrifiées.
Cette disposition permet de tirer profit des sections de lignes électrifiées sans avoir à changer de locomotive en cours de trajet.

Les progrès en matière de motorisations électrique et thermique rendent ce train plus économe en énergie et plus propre, à fortiori par rapport aux rames tractées dont il va permettre la radiation, ce qui conforte le ferroviaire en tant que mode de transport respectueux de l’environnement.

Un élément est composé de six voitures (c’est la plus longue version proposée par Alstom : 110m), sécable de deux ½ rames pour faciliter la maintenance.

Il est apte à rouler à une vitesse de 160 km/h, mais cette aptitude pourra être utilisée pleinement uniquement sur les radiales Paris – Amiens et Paris – Saint-Quentin, les autres lignes autorisant une vitesse limite plus basse. Il permettra néanmoins de gagner du temps sur toutes les lignes où il remplacera du matériel ancien grâce à ses performances d’accélération.

…Et d’un point de vue voyageur

Une rame dispose de 334 place assises et peut circuler en « unité multiple » de trois éléments maximum, soit un total de 1002 places.

Régiolis (intérieur)Régiolis est un train entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. En effet, aucune marche n’entrave les déplacements à l’intérieur de la
rame et l’accès aux plates-formes est à la même hauteur que le quai, quand celui-ci respecte la norme de 550 mm entre sa bordure et la surface du rail.
Les rampes situées de part et d’autre des intercirculations peuvent par contre être une source de chute pour les voyageurs distraits qui quittent certaines places ; leurs bordures sont d’ailleurs repérées en jaune fluo.
Si une voiture par rame est équipée d’un comble-lacune dont le déploiement (électrique) occulte totalement l’espace entre le quai et le train afin de permettre l’accès aux utilisateurs de fauteuils roulants, on note toutefois un espace assez important entre la bordure du quai et la plate-forme des autres voitures. 

Les intercirculations permettent de se déplacer aisément d’un bout à l’autre de la rame, tout en améliorant le sentiment de sécurité en fin de soirée.

Contrairement à la génération précédente (AGC), ces intercirculations ne sont pas encadrées par des portes à ouverture électrique. Seule une porte coulissante manuelle situé d’un seul côté de chaque intercirculation permet au chef de bord de séparer les voitures en cas de besoin, mais elle ne permet pas d’isoler phoniquement les espaces voyageur.
Le train reste néanmoins très silencieux, même au niveau des moteurs thermiques situés en toiture des voitures d’extrémité au centre de la rame, ce qui contraste avec les autres autorails.

La rame, très lumineuse, est aménagée en classe unique.
Le choix de la couleur rouge pour habiller les sièges est étonnante, puisqu’elle n’est pas des plus apaisantes.
Ces sièges sont relativement fermes mais d’une ergonomie correcte, mise à part une assise plutôt courte.
Tous les fauteuils sont équipés de repose-pieds et de tablettes rabattables. Par contre, certains carrés ne disposent pas de table centrale.

Régiolis (intérieur)Des porte-bagages généreusement dimensionnés sont installés sur toute la longueur de la rame. De plus, d’imposants espaces destinés à stocker les bagages volumineux sont situés dans les voitures, dont certains sont configurables en support à vélos d’un nouveau genre, dont nous ne sommes pas convaincu par la facilité d’utilisation.
Ces espaces bagages font certes perdre quelques places assises, mais devraient êtres très utiles, notamment les vendredis et week-end. Les voyageurs indélicats n’auront donc plus d’excuse pour occuper plusieurs sièges avec leurs effets personnels.

Les bouches de climatisation ne sont plus situées sous les fenêtres mais au-dessus, ce qui permet de gagner un peu d’espace pour les jambes.

Des prises de courant sont disposées entre les sièges, qui sont également équipés de liseuses individuelles. Petit conseil : l’interrupteur de la liseuse s’utilise par une pression du pouce, pas la peine de s’acharner avec un autre doigt… Encore faut-il le savoir.

En plus des désormais traditionnels afficheurs à LED sur les flancs du train et à l’intérieur des voitures, sont installés sur les plates-formes des écrans LCD dont nous espérons que le contenu sera utile aux usagers (pourquoi pas des informations sur les travaux et les correspondances en temps réel ?)

Où va-t-il circuler ?

Les livraisons des 17 rames commandées par la Région (pour 173 millions d’Euros), dont deux sont arrivées à ce jour,  doivent s’achever fin mai 2015.
Elles seront, comme nos rames à deux niveaux et voitures Corail, entretenues au technicentre du Landy.

Elles circuleront dans un premier temps sur Paris – Laon, où elles sont attendues avec impatience pour remplacer les compositions de 7 et 12 voitures Corail (pas avant 2015 pour cette dernière) tractées par des locomotives BB67400 qui ont plus de 40 ans, dont la fiabilité devient aléatoire.
Leur déploiement est également prévu sur les lignes Amiens – Laon, Amiens – Abbeville, Paris – Beauvais – Le Tréport et Amiens – Creil voire sur quelques trains entre Creil et Paris.
A terme, elles permettront par redéploiement des AGC, d’éliminer totalement les rames RRR, également tractées par les BB67400 qui assurent notamment les relations Creil – Beauvais et Creil – Amiens.

Reste à espérer que ce nouveau matériel se fiabilise rapidement, et que sa maintenance soit suffisante pour garantir un haut niveau de fiabilité et de disponibilité…

Régiolis

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *