Header

Les comptages utilisés pour justifier des suppressions d’arrêts sont-ils fiables ?

5 octobre 2014 | Posté par Alexis dans Actions en cours

Certaines de nos demandes de rétablissement d’arrêts TER supprimés au Service Annuel 2015 ont été refusées par le Conseil Régional au motif que la demande serait insuffisante ou inexistante.
Afin de vérifier l’exactitude de ces données, nous avons effectué nos propres relevés sur deux trains concernés par les suppressions de dessertes :

1er exemple, le TER 847817 (Paris-Nord 17h49 > Compiègne 18h56) du samedi, dont les arrêts à Chevrières, Longueil Ste Marie et Le Meux seront supprimés au prochain service.
Résultat : entre 9 et 13 mouvements comptabilisés par nos soins dans les points d’arrêts qui ne seront plus desservis, contre 0 selon le Conseil Régional.

comptages847817

2ème exemple, le TER 848536 (Amiens 22h08 > Paris 23h32) qui circule du lundi au vendredi. C’est actuellement le dernier TER vers Paris à desservir Chantilly et Orry-La-Ville vers paris. Ce train sera direct entre Creil et Paris en 2015.
Résultat : jusqu’à 20 mouvements constatés dans ces gares, contre 2 d’après le Conseil Régional.

comptage848536

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les comptages de BVA, sur lesquels s’appui le Conseil Régional pour définir la politique de desserte des TER, sont dans les deux cas étudiés, très loin de correspondre à la réalité !
On peut donc légitimement craindre qu’il en soit de même qu’il en soit de même pour d’autres trains ou arrêts prétendument inutilisés.

> Télécharger le document complet

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *