Header

Concertation SA 2015 : Compte rendu de la réunion du 29 octobre à Amiens

30 octobre 2013 | Posté par Lutece dans Actualités

Association LUTECE, FNAUT Picardie,

Etaient présents :
Pour le Conseil Régional : A. Ferté, (le nouveau directeur Transports s’est présenté mais n’est pas resté) et ses collaborateurs (J. Covet, M. Desmarais, C. Guillaume)
Pour TER : le nouveau Directeur TER  D. Normant et sa responsable marketing
Pour Intercités : le Directeur de production J.P. Fiocco, la directrice des lignes Nord : A. Hua
Représentants des Usagers : Collectif IDR80, Collectif SNCFvamtuer, Association LUTECE, Association ADU Crépy, Association Handirail, FNAUT Picardie
… Et un représentant de RFF.

Résumé global :

L’ordre du jour de la réunion était la présentation du projet de grille 2015.

La réunion a commencée par un constat du Conseil régional sur les difficultés liées à la grille 2011. Le principe retenu était celui d’une réorganisation des flux et d’une approche globale TER/IC. Les principaux objectifs étant d’améliorer la répartition des départs à Paris Nord et d’éviter les conflits de circulation à Creil, afin d’éviter que le retard d’un train ne se propage aux autres.
Pour ce faire, le bureau d’études suisse (SMA) qui a été sollicité a proposé deux scénarios à la région :

1) Une refonte totale de l’ensemble du réticulaire : proposition non retenue par la région car demandant des adaptations de l’infrastructure à Creil et du matériel supplémentaire.

2) Un aménagement du réticulaire, un « glissement » de la grille actuelle (admirez l’expression ! ndlr) : proposition retenue car améliorant l’arrivée sur Paris Nord et augmentant la capacité sans nécessiter d’investissements.

Commentaire de Lutèce/Fnaut

Une réunion et des demandes de congé pour pas grand-chose !  (Pour arriver à 17 h à Amiens depuis l’Oise ou l’Aisne, il faut prendre son après-midi, il n’y a pas de train qui arrive juste avant 17h).

Nous sommes heureux du fait que le Conseil Régional, la SNCF et RFF se soient enfin rendu compte que les horaires appliquées depuis décembre 2011 ne fonctionnaient pas dans la région Picardie, ce que nous avions en tant qu’association dit et redit depuis mars 2011. Mais les propositions pour 2015 sont loin de résoudre l’ensemble des problèmes des Picards.

Certes, l’arrivée sur Paris est mieux organisée et les dessertes de Creil, Chantilly et Orry la ville sont mieux réparties, ce qui éviter d’avoir des trains surchargés alors que d’autres sont loin d’êtres pleins.

Mais cette amélioration se fait au détriment de la desserte des gares intermédiaires des branches Creil – Amiens et Creil – Saint-Quentin : les déplacements entre les villes moyennes picardes deviennent plus difficiles. Or, même si une part importante des flux est orientée vers paris, les transports doivent également permettre des liaisons efficaces entres les différents pôles régionaux afin de favoriser l’emploi local.

On nous annonce que les TER et Intercités s’intègrent dans une même offre globale, ce qui est effectivement le cas puisque ces trains reprennent parfois les mêmes sillons et la même desserte, mais la Directrice des lignes Nord nous explique que la vocation d’Intercités est de proposer une offre « grandes lignes » et non de répondre aux besoins de liaisons entre les grandes agglomérations régionales… Pas très cohérent !

Trop peu de sillons semi-directs sont activés, ce qui provoque des trous dans la desserte du Nord de la Picardie.

La diminution des arrêts des trains IC vers le Nord le matin à Creil entraîne une rupture ou une détérioration des correspondances à Creil qui est l’étoile la plus empruntée de Picardie.

Exemple : un usager habitant Chantilly et étudiant à Amiens (l’Université de Picardie, rappelons le !) devra prendre un train à 7h31 à Chantilly et changer à Creil mais l’IC ne s’y arrêtera plus, il devra donc attendre 30’ l’omnibus Creil – Amiens de 8h07, pour une arrivée à Amiens à 9h16 ! Difficile d’étudier en Picardie dans ces conditions !

D’autre part, l’amplitude horaire ne tient toujours pas compte des besoins des salariés à qui l’on demande de plus en plus de flexibilité. Pire encore, le premier train arrive à destination plus tard et le dernier retour part plus tôt qu’actuellement. C’est par exemple le cas de gares intermédiaires sur Creil – Amiens ou Creil – Saint-Quentin.
Certains employés qui commencent très tôt ou finissent tard ne pourront donc plus se rendre au travail en train !

Enfin, les correspondances entre les Régions Champagne Ardennes et Nord pas de Calais sont dégradées ou inexistantes : y-a-t-il une concertation entre les Régions ?

Nous sommes intervenus sur ces différents éléments au cours de la réunion.

Après cette présentation et les différentes remarques et questions qui ont suivi à la fois des associations et collectifs, la réunion a été totalement chaotique. Impossible de savoir ce que l’on faisait vraiment là :

  • Ce n’était pas une réunion de discussion précise sur les différentes lignes avec explication de la SNCF, RFF et du C.R. et confrontation avec les premières analyses et objections des usagers, ce pour quoi nous étions venus avec nos documents et nos questions.
  • Nous n’avons pas pu obtenir les grilles du Week-end, pas encore prêtes ! Sachant que les premiers comités d’étoile ont lieu la semaine prochaine, nous sommes non seulement étonnés mais aussi très en colère sur l’organisation.

Informations finalement obtenues :

  • La concertation devrait se poursuivre en particulier pour les dessertes en heures creuses, les changements étant plus compliqués pour l’arrivée sur Paris. Le projet sera « figé » en avril 2014. Nous avons demandé qu’en plus des comités d’étoile, des réunions de concertation soient organisées.
  • Les demandes des associations doivent  remonter pour la fin de la semaine prochaine. Remarque de Lutèce : c’est aussi le début des comités d’étoile et les demandes des usagers présents devront être intégrées, les comités d’étoile restant des lieux d’échange primordiaux avec l’ensemble des partenaires locaux. D’autre part comme nous n’avons pas les grilles du WE nos demandes seront forcément lacunaires.
  • Nous avons posé à RFF le problème de la fiabilité du réseau et du plan de maintenance qui nous a été annoncé. Réponse de RFF : une information sera donnée dans les comités d’étoile. Dont acte.
  • Suite aux nombreux problèmes actuels et aux demandes d’usagers, nous avons posé le problème de l’indemnisation. Il nous a été répondu que le principe de l’indemnisation ne serait appliqué qu’à partir de janvier 2014. Ce qui nous a étonné mais en conséquence, nous allons demander un geste commercial pour la période actuelle.

 

Bien que cela ne fasse pas parti de notre programme puisque, les horaires ayant été publiés il y a seulement quelques jours, il nous semble que trop peu d’usagers ont eu le temps de remonter leurs demandes pour l’instant, nous avons d’ores et déjà remis une premières série de propositions concrètes, tenant compte des remarques de nos adhérents en contributeurs, qui seront étoffées progressivement.

 

Conclusion

Les réunions de concertation sont très importantes mais si l’ordre du jour, la méthode de travail et les objectifs n’en sont pas clairement définis à l’avance, elles ne sont que des semblants de concertation qui engendrent frustration, voire colère. Nous demandons instamment que la prochaine réunion se déroule de manière plus rigoureuse et efficace.

 

RAPPEL : Le projet d’horaires 2015 est toujours disponible sur cette page : http://train.picardie.fr/Adaptations-du-service-2015-en .
Nous vous invitons à en prendre connaissance et à nous faire part de vos suggestions. Seule la participation active d’un grand nombre d’usagers permettra d’obtenir des résultats !

 

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

4 Réponses

  • FrL80 says:

    Rectif : ce sont les collectifs IDR80 et SNCFvamtuer qui ont demandé des réunions de concertations additionnels aux comités d’étoile

    • Alexis says:

      Bonsoir François,
      Tu as sûrement raison. Le « nous » désigne en effet les différents représentants des usagers présents à cette réunion (collectifs et associations) dans cette phrase. Enfin je pense qu’il faut le comprendre comme ça.
      En tout cas je suis heureux que des demandes précises aient pu êtres formulées par les usagers au comité d’étoile de Creil ce soir.
      Bonne soirée.

      • certes, mais de la même façon que nous rendons à César sur nos blogs (nous avons tous en mémoire les comms « y’a eu d’autres assoces avant vous » « vous n’êtes pas les seuls »), merci d’en faire autant ici.

        La précision est d’autant de mise que « nous » SNCFVamtuer et IDR 80 attendons toujours les contributions de Lutèce et autres assoces pour le SA 2015.
        Nous, qui avons envoyé nos contributions à chaque participant mais n’avons rien reçu (Lutèce nous a ensuite indiqué ne rien avoir finalisé ou/et transmis car « pour nous la présentation de ce mardi n’était qu’une première séance de présentation et de discussion sur les possibilités que nous avons. »
        or je lis sur votre blog le contraire « Ce n’était pas une réunion de discussion précise sur les différentes lignes avec explication de la SNCF, RFF et du C.R. et confrontation avec les premières analyses et objections des usagers, ce pour quoi nous étions venus avec nos documents et nos questions. »

        Et si les assoces peuvent être englobées dans le « nous » de par leur égide FNAUTtienne, je rappelle que nous sommes des collectifs d’usagers, avec la même légitimité d’expression – vive la démocratie.

        Si les usagers ne peuvent être unies, rassemblés sans problème de préséance, la SNCF et nos problèmes de transport ont encore de beaux jours devant eux.

        • Alexis says:

          Bonjour Nora,
          Comme tu as pu le lire, nous n’avons pas manqué d’indiquer l’ensemble des représentants des usagers qui ont participé à cette réunion.
          Je comprends tout à fait que François veuille préciser que SNCFvamtuer et IDR80 (je ne sais plus qui des deux exactement, mais peu importe) sont à l’origine des demandes de réunions supplémentaires, son commentaire ne me pose absolument aucun problème ! C’est d’ailleurs une bonne idée à condition que nos contraintes personnelles nous permettent d’y participer.

          Il n’y a pas d’incohérence entre les échanges de mails et cet article puisqu’effectivement, estimant que trop peu d’usagers avaient eu le temps de se manifester avant le 29, nous n’étions pas venus dans l’optique de présenter un document finalisé, mais nous avions nos documents de travail nous permettant de discuter de certains aménagements lors de la réunion. Cette rencontre n’ayant pas été à la hauteur de nos attentes sur ce point, nous avons finalement décidé de laisser ce document au CRP afin que les premières remarques et demandes puissent êtres analysées rapidement.

          Un dossier plus abouti, mais encore sujet à améliorations a été transmis au CRP et à la SNCF au Comité d’Etoile de Creil. Il vous sera communiqué et publié sur ce site une fois que nous aurons recompilé les fichiers en un seul document PDF (deux pages corrigées le matin-même n’y sont pas intégrées).

          Nous rappelons que contrairement à ce que tu sembles insinuer, LUTECE a souhaitée dès le début que les collectifs d’usagers soient considérés et invités aux réunions et a d’ailleurs défendue cette position devant les instances régionales.
          Ensuite, nous avons mené des actions communes, et si nous n’avons pas souhaité nous associer à certaines, c’est uniquement parce que les méthodes utilisées nous posaient problème sur certains points, mais je pense qu’il est inutile d’en faire étalage ici, nous avons tous bien mieux à faire en ce moment. Cela n’exclu pas cette possibilité à l’avenir.
          Nous regrettons d’ailleurs l’absence de responsables du collectif hier à Creil, mais nous comprenons bien que vous avez certainement de bonnes raisons de ne pas être venu.

          Cordialement.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *