Header

Plan de transport réduit suite au manque de conducteurs : la FNAUT NPDC-P Réagit

19 février 2016 | Posté par Alexis dans Actions en cours | Actualités

Monsieur le Président,

En tant que représentante de La Fédération nationale des associations d’usagers des transports du Nord Pas de Calais – Picardie (FNAUT Nord Pas de Calais – Picardie) je m’adresse à vous à propos du Plan de Transport Adapté annoncé par la SNCF suite au manque de conducteurs.
Nous avons pris note avec satisfaction de la protestation de Monsieur le Vice-Président contre ce plan qui ne tient pas compte des besoins des usagers déjà fort malmenés depuis des semaines, comme nous avons déjà eu l’occasion de vous le signaler par divers courriers.

 Nous sommes d’ailleurs très étonnés qu’il n’y ait eu aucune concertation avec les associations d’usagers avant la mise en place de ce plan. Pour des modifications de la desserte pendant une aussi longue période, les usagers auraient du être consultés, d’autant que nous n’avons pas eu de réunions de comités de ligne ou d’étoile depuis le printemps dernier.

 Monsieur le Vice-Président propose dans sa déclaration d’auditionner la SNCF le 25 février, lors de la commission Transports du Conseil Régional. La Fnaut et les associations qu’elle fédère suivent le dossier TER depuis des années, aussi vous comprendrez combien cette session nous intéresse. Nous vous demandons donc d’être invités, avec les autres associations et collectifs, lors de cette séance et d’être reçus à la suite par vos services et la SNCF, comme cela avait été le cas l’année dernière lors de l’audition de mars dernier au Conseil régional de Picardie.

 Comme Monsieur Darmanin le souligne dans sa déclaration, ce plan de transport adapté est inacceptable. Il touche en particulier des usagers de lignes et/ou gares « secondaires » en milieu rural dont le droit à la mobilité doit être respecté (ligne Beauvais – Le Tréport, Amiens – Albert, Creil – Beauvais, Compiègne – Saint-Quentin, Compiègne – Amiens, Saint-Quentin – Amiens, Saint-Quentin – Busigny).
Il faut souligner que les suppressions ne concernent pas seulement les week-ends mais qu’elles sont étendues à la semaine sur certaines périodes (8 TER du 29 février au 3 avril et 3 TER du 4 au 16 avril) ce qui pénalise un grand nombre de salariés de la région qui doivent souvent se rendre dans un autre département, voire une autre région.
D’ailleurs les suppressions des dessertes le week-end pénalisent non seulement les voyageurs occasionnels mais aussi les salariés des services, nombreux à travailler les samedis et dimanches dans notre région.

 C’est pourquoi nous vous demandons instamment de revoir les dessertes par train et à minima de permettre par des moyens de remplacement que les usagers puissent continuer à aller travailler ou se déplacer dans des conditions acceptables.

Différentes solutions sont possibles :

  • faire effectuer des arrêts supplémentaires à des trains semi-directs afin de desservir les petites gares et points d’arrêt.
  • Si ce n’est pas possible, il est nécessaire que les cars de substitution desservent les mêmes arrêts que les trains TER : Pourquoi certains cars de substitution n’effectuent-ils que la moitié du trajet ? Que deviennent les usagers de l’autre moitié ?
  • Doubler le car omnibus par un car direct puisque la durée du trajet en car est beaucoup plus longue
  • Prévoir la mise en place de taxis TER si la desserte par car est impossible
  • Le car offrant une qualité de service moindre que le train, un rabais sur le prix du billet doit être prévu puisque la SNCF n’est pas en capacité de fournir le service prévu.

Il est bien évident que ces solutions, qui ne sont qu’un pis-aller, ne sauraient être pérennisées, elles ne sont destinées qu’à pallier en urgence les défaillances de la SNCF. Nous attendons un retour rapide au plan de transport « normal ».

En espérant que vous tiendrez compte de ces différents éléments et que vous veillerez à la qualité du transport dans notre grande région, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

Christiane Dupart,
Présidente FNAUT Nord Pas de Calais– Picardie
fnautpicardie@orange.fr

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *