Header

Réunion du 24 mars : les réponses de Gérald Darmanin

29 mars 2016 | Posté par Alexis dans Actions en cours | Actualités

Les associations et collectifs d’usagers des transports en commun de la nouvelle Région Hauts-De-France ont été reçus le 24 mars en commission Transports du Conseil Régional.  

Etaient présents :
A. Cosma (LUTECE – FNAUT HDF), G. Laurent (UVN – FNAUT HDF), B. Leroy et M. Guillochin (Comité de sauvegarde Le Tréport-Mers – FNAUT HDF), C. Dupart (FNAUT HDF), F. Leblond et B. Vincent (collectif IDR80), G. Dupagny (A fond de train).
Le collectif SncfVamtuer était représenté par les membres d’IDR80.

Un message de L. Jaspart (GUTD – FNAUT HDF) a été lu en séance par C. Dupart de la FNAUT HDF.
L. Toussaint et A. Lamotte (ADU Crépy – Fnaut HDF), dont le train a été retardé par le heurt d’un sanglier, ont dépose leurs documents en fin se séance.

Vous pouvez télécharger la contribution de LUTECE qui a été remise aux Elus.

Après avoir écouté les demandes, interrogations et craintes exprimées brièvement par les représentants des usagers, G. Darmanin, Vice-Présidents du Conseil Régional en charge des Transports nous a répondu sur les points suivants (avec nos commentaires en italique) :

  • Les conventions liant la SNCF aux ex-Régions Picardie et NPDC seront harmonisées fin 2018. Cela nécessitera 18 mois de négociations mais des avenants sont possible avant cette échéance.
  • Un plan pluriannuel d’investissement est en préparation. Les Contrats Plans Etat-Région seront réouvert.
    G. Darmanin précise que la Région « n’a pas d’argent » puisqu’elle ne peut pas lever d’impôt et subi les baisses de dotations de l’Etat mais que le budget transports ne connaitra pas de baisse.
  • G. Darmanin est favorable à la reprise des Intercités par la Région mais sous conditions : l’Etat devra assumer le renouvellement des trains Corail ainsi que les charges d’exploitation (30 millions d’€/an) et leurs éventuelles augmentations. (Cette solution nous paraît idéale mais il nous semble peu probable que l’Etat accepte.)
    Quoiqu’il en soit, la Région se battra pour les conserver.
  • La Région fait preuve de fermeté face à la SNCF qui a fait preuve d’une « grande incompétence » dans la gestion du personnel. Un effort de communication sur l’indemnisation obtenue va également être demandé.
  • Contrairement aux représentants des usagers présents, G. Darmanin n’est pas catégoriquement opposé au remplacement de trains par des autocars pour des points d’arrêts peu fréquentés. L’exploitation des autocars couterait 10 fois moins cher au kilomètre que celle des trains SNCF. Une diminution de l’offre globale TER est cependant exclue.
  • Enfin, G. Darmanin souhaite que du personnel soit présent dans tous les TER, mais pas forcément des agents SNCF. Pour lui, en terme de lutte anti-fraude, « ça coûte plus cher de mettre des contrôleurs que de ne pas en mettre » car les PV ne sont pas forcément payés. (C’est vite oublier qu’outre leurs missions de sécurité et d’information, les chefs de bord effectuent aussi de la vente et de la régularisation au tarif bord, qui rentre directement dans les caisses.)
    Il fait cependant de la lutte anti-fraude une priorité, qui se traduira notamment par l’installation de contrôle d’accès dans les gares.

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *