Header

TER 848527 (18h04 Paris-Clermont) & 848529 (19h04 Clermont-Paris) : pour éviter les suppressions

6 mars 2017 | Posté par Alexis dans Actualités

Courrier envoyé le 13 février 2017 à la Direction des Transports du Conseil Régional et au Directeur TER Picardie.
Objet : Retards et suppressions TER Paris – Clermont 848527 et 848530

Bonjour,

Les usagers de l’axe Paris <> Amiens sont régulièrement pénalisés par le crochet court des TER 848527 (Paris 18h04 – Clermont 19h53) et 848530 (Clermont 19h04 – Paris 19h53) à Clermont et par les choix de régulation qui en découlent.
En effet, en cas de retard, même modeste, du 848527, le cisaillement de la voie 2 avant Clermont génère un conflit de circulation l’IC 2030, provoquant un stationnement du TER en pleine voie qui aggrave le retard du 848527, ce dernier se répercutant inévitablement sur le 530 du fait de l’équilibre court entre ces deux trains.

Plus grave, ces deux TER sont généralement supprimés entre Creil et Clermont en cas retard supérieur à 15/20 mn à Creil, ce qui s’est encore produit ce vendredi soir.
Deux problématiques se posent dans ce cas :
– Les usagers du 848527 qui continuent en direction de Clermont doivent attendre le TER omnibus suivant qui part de Creil 30 minutes plus tard et qui se retrouve en sous-capacité du fait du report des voyageurs
– Les usagers qui utilisent le 848530 au départ des gares de Liancourt et de Laigneville doivent emprunter les TER 848532 et 847832, ce qui fait un retard de 1h18 à l’arrivée à Paris. Ce n’est pas viable pour les salariés qui travaillent de nuit !

Dans un 1er temps, l’obtention d’arrêts systématiques à Liancourt et à Laigneville sur l’IC 12032 en cas de suppression totale ou partielle du 848530 répondrait à cette dernière problématique de façon immédiate.

Dans un second temps, il nous paraît souhaitable, dans le but d’améliorer la régularité et de fiabiliser le service apporté aux usagers, de supprimer le crochet court 848527/848530 en modifiant l’offre tout en restant dans le cadre du réticulaire.
Concrètement, nous proposons de rendre le 848525 (17h07) terminus St-Just afin de pouvoir réutiliser sa rame pour 848530, qui serait du coup origine St-Just après un crochet de 45’ et conserverait le même horaire d’arrivée à Paris.

En compensation, le 848527 serait prolongé jusqu’à Amiens en desservant St-Just, Breteuil, Ailly-sur- Noye et Longueau.

Conséquences de notre proposition sur la desserte Paris – Amiens :
Le train sans rupture de charge pour les gares de Breteuil et Ailly-sur-Noye sera retardé de 1h, passant de 17h07 à 18h07. Cependant, l’horaire de 18h07 au départ de Paris est tout aussi pertinent que 17h07 et ces gares resteront desservies par les trains de 16h34 et de 17h34 via les omnibus en correspondance à Creil.
Pour les autres gares de la branche Amiens, pas d’impact dans le sens de la pointe puisque les usagers de Longueau et d’Amiens n’utilisent pas les semi-omnibus en période de pointe. L’impact sur les habitudes des usagers qui effectuent le trajet Creil – Amiens est quant à lui limité puisque les relations entre ces gares sont assurées principalement par les trains semi-direct et par les navettes omnibus aux heures de pointe.

Nous sommes bien conscients que ces modifications nécessiteront probablement une adaptation des roulements de personnel, mais c’est sans doute le prix à payer pour améliorer la qualité de service sur cet axe dont la régularité ne décolle pas.

Cordialement,

Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée par RSS 2.0 Vous pouvez laisser un commentaire, or trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *